L’association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » à déposé plainte pour actes de cruauté à l’encontre de Monsieur GARET pour complicité d’abattage d’animaux hors d’un abattoir, puis contre Messieurs HABOUCH et LAATIRI pour abattage d’animaux hors d’un abattoir. Cet abattoir clandestin a été démantelé par la gendarmerie de Neufchâtel-en-Bray accompagnée de la DDPP.

Lundi 12 septembre 2016, la gendarmerie apprend que des animaux seraient abattus illégalement sur un terrain appartenant à un ex bouché, Monsieur GARET, ils se rendent donc sur place. Les gendarmes constatent à leur arrivée un mouton fraîchement égorgé dont le sang continue de couler. Ils y découvrent une chambre froide aménagée, des carcasses de moutons : têtes, pattes, entrailles… Il s’avère que le mis en cause mettait a disposition son local pour que des particuliers viennent égorger leurs montons avec des couteaux ramenés par leurs soins.

L’ex-bouché s’occupait de dépecer les animaux une fois morts. 


L’audience s’est tenue devant le tribunal correctionnel de Dieppe le 3 octobre 2017. Il en ressort que Monsieur GARET a été condamné à 70 jours amendes à 10 Euros ainsi qu’à 100 Euros d’amande ; l’un des clients à 1000 Euros d’amende avec sursis pour le délit d’abattage et 400 Euros d’amende pour les contraventions ; le second à 1000 Euros d’amende avec sursis et 800 Euros d’amende.

Pour le préjudice moral, l’association Stéphane LAMART percevra la somme de 500 Euros ainsi que le remboursement des frais de justice.

Les commentaires sont désactivés.