Les actions de l’association

Comme vous allez le constater en lisant ces actions, l’association intervient malheureusement trop souvent pour sauver des animaux destinés à l’abattage. Outre les actions de sensibilisation auprès du public, celles auprès de nos dirigeants auxquels elle rappelle sans cesse les mauvais traitements que subissent les animaux avant et pendant leur abattage, elle intervient aussi « sur le terrain » pour délivrer des animaux destinés à l’abattage qui vivent dans des conditions épouvantables.

Abattage rituel

Nous devons ici signaler nos nombreuses interventions concernant les animaux abattus clandestinement, notamment lors d’abattages rituels. Mais les abattoirs clandestins ne sont pas le seul problème puisqu’à maintes reprises, l’association est intervenue pour dénoncer les conditions des abattages rituels sans étourdissement, pratiqués en toute impunité dans la plupart des abattoirs, alors que les animaux subissent une fin atroce.

Si vous avez le courage (et il faut que vous l’ayez) de visionner une vidéo d’un animal se faisant égorger selon ce rite, alors qu’il se débat et s’étouffe dans son sang qui gicle autour de lui, vous comprendrez l’urgence de notre mobilisation, y compris de la vôtre. Comment pourrions-nous ne pas réagir ?

Elle a, entre autres, participé à la rédaction d’une lettre envoyée à nos dirigeants et publiée largement dans la presse nationale. Cette lettre relate les conditions d’abattage et rappelle l’urgente nécessité de modifier la loi pour qu’aucune exception ne soit tolérée en fonction de telle ou telle pratique religieuse légitimant l’abattage hallal ou casher sans étourdir les animaux.

Transport d’animaux vivants

Le transport des animaux de ferme est souvent source de maltraitance. Les animaux entassés dans les camions qui parcourent de très longues distances, souvent sous un soleil brulant, sans être abreuvés correctement s’épuisent et se blessent. Ils subissent des maltraitances pour les contraindre à monter ou descendre des véhicules avant d’arriver à la chaine d’abattage.
Là aussi, l’association est contrainte d’intervenir pour dénoncer les conditions de transport des animaux, en rappelant notamment les articles L214-12, à L214-59 du Code rural.

Dans la rubrique végétarisme, il est largement fait état de ces conditions inacceptables liées à l’abattage des animaux. Les deux rubriques se complètent, nous ne pouvons que vous encourager à réfléchir à ce point crucial, si vous souhaitez aider ces animaux martyrs : Si on arrête d’acheter, on arrête de tuer… Mais si chacun de nous avait le courage d’ouvrir les yeux sur la réalité, le nombre de végétariens ferait un pas de géant. Notre éthique et notre dignité aussi…

Pas de commentaires.

Laissez un commentaire

Nom (requis)

Email (ne sera pas publié) (requis)

Site web