Chanel stoppe l’utilisation de peaux exotiques !

Nous connaissons tous Chanel, la maison de couture française productrice de haute couture, ainsi que de prêts-à-porter, accessoires, parfums et divers produits de luxe. Cette marque qui a longtemps utilisé la peau de différents animaux exotiques dans ses confections de produits, a pris une décision qui nous soulage tous. L’utilisation de peaux d’animaux exotiques (serpent, crocodile, lézard..) dans ses collections de mode et de maroquinerie est stoppée. En effet, la marque estime que les filières d’approvisionnement ne répondent pas aux exigences en matière d’éthique et de traçabilité.

chanel-renonce-peaux-exotiques

Les produits de Chanel (comme le sac ci-dessus) étaient jusqu’à présent fabriqués avec de la peau de crocodile, de lézard, de serpent…

Notre association espère que cette décision puisse être suivie par d’autres initiatives de ce genre, comme ce fut le cas avec la décision de Jean-Paul Gaultier, le célèbre créateur de mode, qui a renoncé au cuir et à la fourrure pour ses futures collections.

Une nouvelle façon de produire 

Il est de plus en plus difficile de se procurer des peaux exotiques qui correspondent aux exigences éthiques de la marque.  C’est pour cela que la maison de couture française a renoncé aux peaux exotiques dans ses confections. C’est pour cela qu’une nouvelle façon de produire verra le jour dans le futur. Elle s’appuiera sur « la créativité, les matières nobles et innovantes ainsi que sur des finitions exceptionnelles ». La décision de Chanel , qui compte parmi les plus grandes marques mondiales de luxe aux côtés de Louis Vuitton (groupe LVMH) est inédite.

Par ailleurs, le secteur est mis sous surveillance par des organisations non gouvernementales comme PETA, ( People of the Ethical Treatment of Animals), association très active de lutte pour la défense des animaux.  

Jane Birkin, chanteuse à succès avait en 2015 demandé à Hermès de débaptiser l’emblématique sac qui porte son nom afin de protester contre les pratiques d’abattage dans une ferme de crocodiles. À l’époque Hermès avait reconnu un « dysfonctionnement ponctuel » dans une ferme au Texas.

Il reste encore beaucoup à faire, mais ces initiatives sont tout de même à saluer et porteuses d’espoir pour la cause animale.

Les commentaires sont désactivés.