L’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » est une association nationale reconnue d’utilité publique par le Conseil d’État. Son président Stéphane LAMART a été saisi par le commissariat de police des Lilas, (dep 93) afin de venir en aide à un cheval en difficulté, errant sur la voix publique à Montreuil. Ce cheval détenu par M. Gamart Camara fait actuellement l’objet d’un « buzz » sur Internet, suite à ses apparitions inopinées sur la voie publique.

Cet animal, auquel il manque une bonne cinquantaine de kilos pour avoir son poids normal, souffre d’un problème de dentition qui devrait être soigné sans délai.

Or, il s’avère qu’officiellement, il est difficile de reconnaître M. GAMART comme son propriétaire car il a omis de retourner les papiers d’identité aux haras nationaux.

Dans la nuit du 8 juin 2017 (jeudi à vendredi) l’animal avait été enfermé dans le parc Jules FERRY des Lilas, à l’intérieur d’un espace ordinairement réservé aux enfants. M. GAMART l’avait soi-disant laissé là pour pouvoir se consacrer à la prière du ramadan. Les conséquences sont qu’une dizaine de véhicules de police ont dû veiller sur ce cheval très médiatisé afin d’éviter tout acte de malveillance.

Finalement, l’Association Stéphane LAMART s’est vue obtenir la garde provisoire du cheval dans l’attente d’une décision de justice.

Mais pour Stéphane LAMART, exhiber un animal quel qu’il soit n’est pas acceptable. Cet animal n’avait pas sa place dans les rues de Montreuil ni d’ailleurs. « Un cheval en panique peut causer des troubles, voire des accidents sur la voie publique, si on ne le maîtrise pas. » ajoute-il, estimant que M. GAMART a fait preuve d’une immaturité évidente en l’exhibant ainsi dans les rues, en le faisant dormir chez un ami faute de structure adaptée pour son accueil, et en ne le nourrissant pas convenablement.

Pour toutes ces raisons, l’Association Stéphane LAMART a décidé d’entamer une procédure pour mauvais traitement par négligence à l’encontre de son propriétaire et de son détenteur. En attendant, l’animal sera pris en charge par l’association

Les commentaires sont désactivés.