Un père de famille a été interpellé par la Gendarmerie d’Albertville (73) et placé en garde à vue le vendredi 13 avril dernier, pour avoir tué son chiot de 3 mois à coups de hache (à 3 reprises). Il a été immédiatement déféré au Parquet d’Albertville. Il sera jugé ce lundi à 14h00 devant le Tribunal Correctionnel, pour « agression et sévices graves sur un animal domestique.

Lors de son audition, il aurait indiqué qu’il avait pris la décision de tuer son chien à la sortie d’une visite chez le vétérinaire. Il aurait alors abattu son chien pour ensuite cacher le cadavre dans les bois, avant de le brûler !

L’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » (association reconnue d’utilité publique et qui agit sur un plan national) se constitue partie civile à l’audience via son avocat Me Patrice GRILLON.

Pour Stéphane LAMART Président-Fondateur de cette association La Justice ne peux rester insensible face à ces atrocités. La Justice doit se montrer extrêmement ferme afin de faire cesser ce genre de comportement ! Nous espérons qu’il écopera de 2 ans de prison ferme avec bien sur une interdiction à titre définitif de détenir le moindre animal.

Les commentaires sont désactivés.