L’association Stéphane Lamart s’est toujours opposée à la maltraitance des pigeons, engendrée par l’indifférence de l’être humain. Elle porte secours aux pigeons des villes depuis sa création en 2000. Elle s’est depuis toujours opposée aux méthodes d’euthanasie par vide d’air, alors que les oiseaux sont entassés dans un caisson hermétique. Elle rencontre régulièrement les maires de communes françaises, afin de les sensibiliser à d’autres moyens propres à réduire la population des pigeons, sans souffrances, tels que les pigeonniers ou la graine contraceptive qui ont déjà fait leurs preuves.

L’association s’oppose également à l’indifférence et l’agressivité d’une partie de nos concitoyens à l’égard de ces animaux. C’est pourquoi elle tente de les sensibiliser en organisant régulièrement des manifestations sur ce thème. De même, elle travaille depuis longtemps sur le problème du manque d’un statut juridique du pigeon. En réponse à ses revendications, l’interdiction du caisson à air pourrait bientôt s’étendre à l’ensemble du territoire européen sans que la France ne soit épargnée, pour peu que la reconnaissance juridique de l’animal soit effective.

Par ailleurs, l’association rappelle qu’elle intervient aussi souvent que cela lui est possible « sur le terrain », pour atténuer les souffrances des oiseaux et les délivrer du piège de la bêtise humaine, enfermés sans boire ni manger dans des cages, empoisonnés, piégés par filets ou autres, tirés par des chasseurs en pleine ville… la liste de leurs maltraitances et des actes de cruauté qu’ils subissent est longue.

Elle rappelle en outre qu’elle n’hésite jamais à envoyer devant les tribunaux ceux qui s’attaquent à ces animaux. Depuis sa création, plusieurs cas ont abouti aux condamnations des auteurs des faits qui leur étaient été reprochés, suite aux dépôts de plaintes de l’association et au suivi minutieux de l’évolution des dossiers.

Pas de commentaires.

Laissez un commentaire

Nom (requis)

Email (ne sera pas publié) (requis)

Site web