siteasl300Début juin 2016, Stéphane Lamart se rend chez un particulier, suite à un signalement par la SPA de Comines-Warmeton (Belgique), qui avait reçu des photos bouleversantes, probablement envoyées par des voisins. Une fois sur place, Stéphane confirme la présence d’un beagle (nommé Vagabond) et d’un teckel (nommé Athos), dans un état de malnutrition sévère, comme le montraient les photos en notre possession. Après quelques dizaines de minutes de négociation, Stéphane arrivera à récupérer la garde définitive de ces animaux. Immédiatement ils furent emmenés directement à la clinique vétérinaire pour être soignés en urgence et ce pendant 2 semaines d’hospitalisation.

« VIE EN DANGER »

C’est ce qu’on pouvait lire sur le rapport médical établi à l’arrivée des deux chiens squelettiques, à la clinique vétérinaire du Mesly à Créteil. Leurs propriétaires, un couple de Valenton avec deux enfants, vivant dans des conditions économiques difficiles, se défendent de toute maltraitance animale.

En mars dernier, les chiens avaient été récupérés sur « Le bon coin ». La vente de chiens, sur internet, n’est, depuis le 1er janvier 2016, autorisée que pour les personnes qui ont un numéro de SIREN, attribué par la Chambre de l’Agriculture. Ce numéro est obligatoire pour valider l’annonce de vente sur ces sites. Malheureusement, les détournements se multiplient. Nous retrouvons des publications de vente de chiens non identifiés dans les rubriques »immobilier » ou « véhicules ». Les animaux voyagent ainsi d’un propriétaire à un autre sans aucun contrôle.

La survie d’Athos et de Vagabond n’était pas garantie. Heureusement, après une longue hospitalisation pour réhydratation et réalimentation progressive, les deux compères ont repris du poids et ont été transférés en familles d’accueil. Celles-ci ont adopté respectivement les survivants quelques temps après !

Une plainte à été déposée à l’encontre de leurs « anciens » maîtres

Les commentaires sont désactivés.