Paris, le 8 février 2019
Communiqué de presse
: Un arrêté municipal qui hérisse le poil

L’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » réagit auprès du maire de Feuquieres dans l’Oise, qui vient de prendre un arrêté pour verbaliser les propriétaires de chiens qui aboient. Le président de l’association Stéphane LAMART s’indigne contre un tel arrêté. Il compte même le faire interdire devant le tribunal administratif, via son avocat Maître Patrice Grillon.


« Des gens qui se plaignent, il y en aura toujours, dit-il, il est impossible de satisfaire tout le monde. Mais de là à dresser des procès-verbaux aux propriétaires sous prétexte que leur chien aboie, il ne faut pas exagérer. Une ville sans animaux est une ville morte ! Ne sommes-nous pas bien contents de les avoir, nos chiens qui aboient, pour prévenir des cambriolages ? Non, un tel arrêté est ridicule et inacceptable.»
Pour régler ce problème d’aboiements intempestifs, M. le Maire a bien une solution : le collier électrique, ce qui ne fait que renforcer la colère du président éponyme, mais aussi des habitants :
« Le maire n’a qu’à le tester lui-même ce collier électrique, et dès qu’il essayera de parler, il verra si c’est efficace, mais il comprendra aussi quel mauvais traitement, il ose infligé pour l’animal. Oui à de l’éducation canine, mais non au collier électrique qui devrait être définitivement interdit à la vente dans notre pays. »


L’association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux a d’ailleurs déjà fait savoir qu’elle n’hésiterait pas à porter plainte si un tel mauvais traitement se trouvait avéré sur les chiens de la commune. Mais ce n’est pas tout : le maire de Feuquieres souhaite également s’attaquer au problème de la surpopulation féline ; là aussi, Stéphane Lamart tempête et rappelle à l’élu qu’il n’a qu’à appliquer l’article L211-27 du code rural qui dispose que la mairie a la possibilité de faire stériliser les chats de sa commune. Monsieur le Maire, a-t-il pris un arrêté pour interdire de jeter les mégots de cigarettes sur les trottoirs beaucoup utile pour notre environnement que son arrêté anti-aboiement !

Les commentaires sont désactivés.