Elevage de visons d’Emagny

La chanteuse Stone, porte-parole de l’association, avait adressé un courrier au préfet du Doubs, afin de le sensibiliser sur le sort des 3000 visons de l’élevage d’Emagny.

Notre avocat Me Patrice Grillon, également présent à la manifestation du 11 octobre 2014, a représenté l’association ainsi que la SNDA, au sein d’une délégation reçue au cabinet du préfet.

Bien que l’État se soit engagé à une plus grande fermeté concernant cette affaire et que de nombreuses irrégularités aient été constatées, cet élevage de la honte reste toujours ouvert !

L’association a déposé une plainte pour faits de mauvais traitement.

Rappelons que le 4 septembre 2014, l’éleveur avait été condamné à 6 mois de prison avec sursis et à 15 000 € d’amende, ainsi qu’à des dommages et intérêts pour non conformité d’une partie de l’élevage aux règles de l’urbanisme et des installations classées pour la protection de environnement. Affaire à suivre.

Pas de commentaires.

Laissez un commentaire

Nom (requis)

Email (ne sera pas publié) (requis)

Site web