COMMUNIQUE DE PRESSE

La France doit-elle interdire les manèges d’animaux vivants ?

Suite à la polémique des manèges d’animaux vivants et de la décision prise par le maire de Soissons, Alain CREMONT pour lequel Stéphane LAMART Président-Fondateur de l’association éponyme le félicite de sa prise de position.

En effet, il est inacceptable qu’au 21éme siècle, on utilise encore des manèges d’animaux vivants à des fins de distraction pour des enfants, véhiculant l’image qu’un animal reste un objet ce qui va à l’encontre de l’harmonisation du code civil qui a reconnu les animaux dits sensibles.

De plus, Stéphane LAMART a rencontré le 4 septembre 2018 le député Loïc DOMBREVAL Président du groupe protection animale à l’assemblée nationale afin de lui remettre une proposition parmi t’en d’autres notamment une sur l’interdiction des manèges d’animaux vivants et de légiférer rapidement sur l’interdiction de l’utilisation de ces manèges quel qu’en soit le lieu, privé ou public. Le député DEMBREVAL se dit concerné par la question.

L’association Stéphane LAMART reste dans l’attente d’une proposition de l’assemblée nationale.

Les commentaires sont désactivés.