Lorsque le soleil se lève sur Draguignan le matin du 31 mai 2017, nous apprenions avec horreur et incompréhension le meurtre du chat « Chevelu ». Chevelu était un chat abandonné errant dans la ville. Torturé sur la voie publique durant la nuit, le chat a été découvert énucléé, avec un traumatisme crânien.

Chevelu était le chat le plus docile du quartier, selon la dame l’ayant recueilli et nourri pendant plusieurs années. Selon elle, ce ne serait pas le premier chat à être battu et tué par des jeunes du quartier, et elle craint que cela se reproduise.

Grâce aux caméras de surveillance de la ville et à des témoignages, nous savons que les auteurs des faits sont quatre  individus et une femme. Des prélèvements ADN sont actuellement en cours sur les griffes et la queue du chat. De plus, plusieurs pétitions sont en lignes pour rendre justice à Chevelu.

L’association Stephane Lamart se constitue partie civile dans cette affaire et espère un jugement et une punition exemplaire pour les tortionnaires de Chevelu.

La mise à mort d’un chat par la torture ne doit être ni tolérée, ni banalisée.

(Source et photo : varmatin ).

Les commentaires sont désactivés.