chien-galgosasl

Invitée par le CREL, (Club de Reconnaissance et d’Entraide aux Lévriers) l’Association Stéphane LAMART était présente à la manifestation de Strasbourg organisée le 4 juin 2016 afin de faire connaître le martyre des lévriers d’Espagne.

Chaque année, dans la péninsule ibérique, ce sont plus de 50 000 galgos et podencos qui sont massacrés sous couvert d’une tradition : selon leurs performances durant la chasse, les lévriers souffriront plus ou moins. Les propriétaires rivaliseront d’imagination afin de faire subir aux « mauvais chasseurs » d’atroces souffrances entraînant la mort :

En Espagne, la chasse aux lièvres avec des lévriers est une « tradition ancestrale » les lévriers ne sont que des « outils » de chasse. Les galgueros, chasseurs espagnols, chassent sans fusil, c’est le lévrier qui rattrape le gibier à la course et le tue. Selon cette tradition, un galgueros dont le chien n’attrape plus de gibier est atteint dans son honneur ce qui lui donne le droit de se venger et de faire souffrir l’animal pour laver l’affront.

A la fin de chaque saison de chasse, les chiens les moins efficaces sont éliminés Le degré de cruauté de leur mise à mort dépend des performances des chiens lors de la saison de chasse. Ils sont aussi parfois brûlés vif, mutilés, tractés à l’arrière d’une voiture en marche ou encore abandonnés dans des puits, piqués à l’eau de javel, abandonnés dans une forêt avec les jambes brisés.

Afin de faire connaître ces atrocités au grand public européen, de nombreuses associations défilaient dans les rues de Strasbourg avec banderoles, tracts et mégaphones pour scander des slogans.

Les commentaires sont désactivés.