Diabolo

L’association multiplie ses constitutions de parties civiles et, fort heureusement, dans certaines affaires telles que celle-ci, les coupables sont sévèrement condamnés. Nous agissons en ce sens, dans le but que cela serve de leçon.

Diabolo, un beagle de 5 ans, avait été sauvé in extremis, alors qu’il avait été abandonné et attaché durant trois jours à un arbre au Puy-en-Velay (43). Il avait été trouvé affamé et déshydraté et s’était à moitié égorgé en tentant de se défaire de son lien. L’histoire avait ému beaucoup de monde, au point que l’émission “30 Millions d’Amis” s’était déplacée au Puy-en-Velay, pour consacrer un reportage à cette histoire.

Le coupable absent au procès

Alors qu’il se remettait de sa mésaventure, Diabolo a exceptionnellement été admis dans la salle, lors du procès de son tortionnaire, un Ponot de 33 ans qui lui, pour le coup, était absent ! Beaucoup de monde était présent et attendait la décision du juge.

La condamnation

Une peine de trois mois de prison ferme (six mois dont trois avec sursis) avait été requise par le procureur pour « abandon volontaire d’un animal domestique et sévices graves », ainsi que l’interdiction de posséder un animal.
Le tribunal du Puy-en-Velay a suivi cette décision : trois mois de prison ferme, avec mise à l’épreuve et obligation d’indemniser les victimes pendant deux ans.

Ci-dessous, Diabolo avec ses avocats, dont, à gauche, Maître Patrice Grillon, avocat de de notre association.

Portrait Diabolo

Diabolo est désormais choyé et heureux !

C’est en découvrant l’émission “30 Millions d’Amis” qu’un couple de la Lozère a décidé d’adopter Diabolo qui avait d’abord été placé en famille d’accueil pour oublier son calvaire. Aujourd’hui, le chien va mieux et le coupable de ses sévices est derrière les barreaux.

Ce cas nous donne l’occasion de rappeler la gravité d’un tel abandon qui constitue au regard de la loi un acte de cruauté. Il est essentiel d’éduquer les jeunes, de les sensibiliser, de leur apprendre le respect de la vie pour que ces abandons disparaissent à jamais. N’oublions pas que beaucoup de gens sont encore totalement insensibles au sort des animaux et seraient prêts à les abandonner sans aucuns scrupules. Nous avons encore bien du travail…

Pas de commentaires.

Laissez un commentaire

Nom (requis)

Email (ne sera pas publié) (requis)

Site web