Ragondins battus

Le 5 novembre dernier, des agriculteurs s’en sont pris à des ragondins, lors d’une manifestation de protestation à Nantes (Loire-Atlantique). Ils ont été filmés par la chaîne Télé-Nantes, alors qu’ils les jetaient au sol, les aspergeaient de peinture ou leur donnaient des coups de pieds.

Ces actes de cruauté ont été dénoncés par plusieurs associations dont l’Association Stéphane Lamart qui a porté plainte. Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, a, lui, reconnu que « ces actes de maltraitance étaient une connerie ». Environ 300 agriculteurs s’étaient réunis à l’appel de la FDSEA et des jeunes agriculteurs, dans le cadre de la mobilisation nationale, devant la préfecture de Loire-Atlantique, pour manifester leur « ras-le-bol des contraintes écologiques et administratives » et dénoncer la « pression sur les prix ».

En milieu de journée, ils ont déversé des poireaux pourris, du lisier, du fumier et du purin et notamment des animaux morts dont des ragondins et un sanglier.
Un ragondin, placé au cœur d’un rond-point, a été par ailleurs écrasé par un tracteur venu déverser des déchets agricoles. D’autres ragondins, vivants cette fois, ont été apportés devant la préfecture, jetés depuis des caddies par-dessus les grilles du bâtiment, puis aspergés à l’aide de bombes de peinture rouge et frappés à coups de pied. Une pancarte accrochée à un tracteur proclamait « Nuisibles » et « L’état = la cata ».

Qu’il soit classé parmi les nuisibles ou non, l’animal ne peut être traité ainsi, avec un tel manque de respect, surtout par des agriculteurs, sensés être proches de la terre et de la nature.

Pas de commentaires.

Laissez un commentaire

Nom (requis)

Email (ne sera pas publié) (requis)

Site web