L’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux », reconnue d’Utilité Publique, était présente ce matin, mardi 28 mai 2019 à 9 heures, devant le Tribunal Correctionnel de Nanterre (92), dans le cadre d’une affaire d’acte de cruauté infligé sur deux Husky, dans laquelle elle avait porté plainte et s’était constituée partie civile.

         Le 8 juillet 2018 au soir, un passant avait découvert un Husky enfermé en pleine chaleur dans une voiture stationnée dans la rue Cartault à Puteaux dans les Hauts-de-Seine (92).

Le chien suffocant sur la banquette arrière, il a directement alerté la police qui arrivée sur place, a brisé la vitre afin de l’extraire du véhicule.

Le Husky n’a malheureusement pas survécu compte tenu de son état de faiblesse. Un autre Husky a été retrouvé mort dans le coffre. Les deux chiens avaient passé 5 heures enfermés dans le véhicule et ne disposaient ni d’eau, ni de nourriture.

De ce fait, l’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des animaux » a porté plainte et s’est constituée partie civile dans cette affaire.

Les propriétaires, un couple de trentenaires, ont été placés en garde à vue le soir même.

Sur les fondements des dispositifs légaux relatifs aux actes de cruauté, notre avocat au Barreau de Paris, Maître Patrice Grillon a sollicité lors de l’audience de ce matin à 9 heures devant le Tribunal Correctionnel de Nanterre, 2 000 euros de dommages et intérêts ainsi que 1 200 euros au titre de frais judiciaires en rappelant qu’en terme pénale, le prévenu est susceptible d’encourir 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Les commentaires sont désactivés.