« Non, il n’y a pas 60 ou 100 000 cas d’abandons chaque année en France. Il y a 19 ans, j’ai fondé l’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux », reconnue d’utilité publique par le Conseil d’État en avril 2013, et agissant sur le plan national. Or, je tiens à souligner cette incohérence : en France, les chiffres plus qu’approximatifs du nombre d’abandons seraient les mêmes depuis 19 ans ! C’est impossible. »

Abandons
Photo d’illustration.

Pour Stéphane LAMART, il serait temps que les refuges pour animaux disposent de vrais chiffres. C’est pourquoi il a envoyé un courrier à l’ensemble des députés et a fait appel à Emmanuel MACRON. Le chef de cabinet du président l’a encouragé pour ses actions en faveur des animaux et a transmis son courrier aux ministres de l’Environnement et de l’Agriculture. Stéphane LAMART demande que chaque préfecture, dans chaque département, envoie un questionnaire à tous les organismes de protection animale concernés : refuges, associations et fourrières, afin de déterminer avec exactitude le nombre d’animaux abandonnés, trouvés, replacés ou euthanasiés. Ceci, dit-il, « afin que la France dispose enfin de vraies statistiques fiables et sérieuses ». 

Stéphane LAMART, estime qu’aujourd’hui, personne n’est en mesure de savoir si ce chiffre est inférieur ou supérieur à la réalité. Il considère qu’en tout état de cause et face à tous ces abandons, il y a urgence : « Seuls des chiffres véridiques et stables permettraient d’agir en conséquence, d’être efficace et d’orienter nos actions, comme c’est le cas pour celles de la Sécurité routière, face au nombre de morts sur les routes », a-t-il déclaré.


Les commentaires sont désactivés.