L’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux », reconnue d’Utilité Publique, sera présente demain, vendredi 10 mai 2019 à 9 heures, devant le Tribunal de Police de Draguignan (83), dans une affaire d’atteinte involontaire à la vie, dans laquelle elle s’était constituée partie civile.

MÀJ : Lors de l’audience de ce matin, le Procureur avait requis, à l’encontre de la mise en cause, 68 euros d’amende. Le Tribunal de Police a prononcé une peine d’amende de 400 € ainsi qu’une somme de 600 € à titre de dommages-intérêts et 300 € sur le fondement de l’article 475-1 du Code de Procédure Pénale.

          Le 25 juillet 2018, la prévenue avait abandonné son chien, Staffordshire Bull Terrier dans la matinée, devant le domicile de ses beaux-parents à Seillons-Source-d’Argens, suite à sa séparation avec leur fils.

Quelques heures plus tard dans la journée, la belle-mère de la mise en cause et sa voisine avaient fait la macabre découverte du chien, âgé seulement de 3 ans, « raide mort ». Elles avaient alors directement appelé la gendarmerie qui s’était rendue sur place pour attester les faits.

Le chien nommé Mayrone avait passé la journée en plein soleil, sous une chaleur de plomb, enfermé dans sa cage sans nourriture, avec seulement une coupelle d’eau pour s’hydrater.

La cage présentait des traces de morsures et le chien avait la bouche en sang. Il avait sûrement passé la journée à se débattre pour tenter de survivre et de s’échapper. Mayrone avait souffert d’épuisement, d’une mort lente et douloureuse, agonisant dans le stress de se trouver enfermé.

De ce fait, l’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » s’était constituée partie civile dans cette affaire.

Maître TYLINSKI, avocat au barreau de Draguignan, plaidera cette affaire lors de l’audience de demain, vendredi 10 mai, à 9 heures. Les faits étant relativement tangents car involontaires, nous ne pouvons pas nous positionner sur la peine qu’encoure la prévenue.

Photo d’illustration.

Les commentaires sont désactivés.