L’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux », reconnue d’Utilité Publique depuis 2013, sera présente lundi 18 février 2019, à 8 heures 30, au Tribunal de Police de Dieppe, dans le cadre d’une affaire de mauvais traitements infligés sur 3 chiens à savoir un Rottweiler, un Cane Corso ainsi qu’1 chiot Staffordshire Terrier et 3 chats, dans laquelle elle s’était constituée partie civile.

Suite à la mobilisation du voisinage, les gendarmes de la brigade de Saint-Saëns ont pu venir en aide à 3 chiens enfermés sur un balcon pendant plusieurs mois, en plein hiver ainsi que 3 chats qui vivaient au milieu de leurs excréments.

Arrivés sur les lieux, les gendarmes constatent la présence de ces animaux affamés et dans un état de cachexie alarmant qui conduira l’un de ces 3 chiens de race Rottweiler à s’en prendre au chiot âgé de quelques mois afin de survivre, malheureusement, le chiot succombera à ses blessures et sera enterré dans la forêt par ce jeune couple âgé de 20 ans.

Le couple s’approvisionnait auprès des petites annonces sur internet et notamment sur le bon coin pour récupérer les animaux et d’en faire la reproduction.

L’Association Stéphane LAMART a donc déposé plainte avec constitution de partie civile contre ce couple. Quant aux chiens et aux chats, ils ont été saisis, à la suite d’un arrêté municipal de la commune.

Notre avocat, Maître Patrice GRILLON sera présent à l’audience afin de plaider les faits de mauvais traitements et de faire interdire à ce couple la détention à titre définitif du moindre animal quel qu’il soit. Notre avocat demandera également la somme de 2000 euros de dommages et intérêts ainsi que 1200 euros au titre des frais d’avocat.

Pour Stéphane LAMART, il est grand temps que le Gouvernement prenne des mesures afin de faire interdire la publication des annonces d’animaux sur internet afin d’éviter ce genre de faits et aussi de trafic d’animaux.

Mise à jour : un délibéré aura lieu le 18 mars 2019.

Les commentaires sont désactivés.