Abattage

Monsieur le président de la République,
Monsieur le ministre de l’Intérieur chargé des cultes,
Monsieur le ministre de l’Agriculture,

Nous, les soussignés, demandons à la France que soit abrogé l’article de loi R. 214-70 du Code Rural résultant de l’arrêté du 12 décembre 1997 et du Décret du 28 décembre 2011, qui permet une exception à l’étourdissement des animaux, dès lors qu’il s’agit d’abattage rituel. 
 
Nous demandons que soit rendu obligatoire l’étourdissement de tous les animaux sans exception avant leur abattage.
 
Dans le cas où la France maintiendrait sa position, nous demanderons l’intervention de l’Union Européenne, afin que ce texte, enfin épuré de cette exception, soit rendu obligatoire et appliqué dans notre pays. 
 
De nombreux pays au sein de l’Union Européenne ou en dehors tels que la Norvège, l’Autriche, la Grèce, la Pologne, la Nouvelle Zélande, le Danemark, l’Islande, la Suisse, ou le Liechtenstein, ont déjà interdit cette pratique.
 
Nous tenons à préciser que notre demande ne concerne que les conditions d’abattage des animaux de ferme et qu’en aucun cas nous ne tenons à engager de polémique ou de conflit avec aucune religion.

« Notre seul but est que l’animal soit inconscient lors de sa mise à mort, afin de lui éviter tout stress et souffrances inutiles. » 

Si nous sommes encore capables de prendre en compte les souffrances des animaux, alors nous sommes capables de nous rassembler pour soutenir notre cause.

Merci à tous de votre participation et de votre mobilisation.

Contre l'abattage sans étourdissement des animaux de ferme.

M, Mme

Monsieur le président de la République,
Monsieur le ministre de l’Intérieur, chargé des cultes,
Monsieur le ministre de l’Agriculture,

Nous, les soussignés, demandons à la France que soit abrogé l'article de loi R. 214-70 du Code Rural résultant de l'arrêté du 12 décembre 1997 et du Décret du 28 décembre 2011, qui permet une exception à l'étourdissement des animaux, dès lors qu'il s'agit d'abattage rituel.

Nous demandons que soit rendu obligatoire l'étourdissement de tous les animaux sans exception avant leur abattage.

Dans le cas où la France maintiendrait sa position, nous demanderons l'intervention de l'Union Européenne, afin que ce texte, enfin épuré de cette exception, soit rendu obligatoire et appliqué dans notre pays.

De nombreux pays au sein de l'Union Européenne ou en dehors tels que la Norvège, l'Autriche, la Grèce, la Pologne, la Nouvelle Zélande, le Danemark, l'Islande, la Suisse, ou le Liechtenstein, ont déjà interdit cette pratique. Nous tenons à préciser que notre demande ne concerne que les conditions d'abattage des animaux de ferme et qu'en aucun cas nous ne tenons à engager de polémique ou de conflit avec aucune religion.

"Notre seul but est que l'animal soit inconscient lors de sa mise à mort, afin de lui éviter tout stress et souffrances inutiles."

Si nous sommes encore capables de prendre en compte les souffrances des animaux, alors nous sommes capables de nous rassembler pour soutenir notre cause.

Stéphane LAMART

**votre signature**



L’association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » se bat contre toutes les formes de maltraitance animale. Chaque geste compte alors pour soutenir nos actions signez nos pétitions en ligne, vous pouvez aussi les télécharger !
690 signatures = 1% de l’objectif
0
100,000

Partagez avec vos amis :

   

Vous allez recevoir un e-mail de confirmation. Pour que votre signature soit prise en compte, ouvrez-le et cliquez sur le lien.

Imprimer la pétition

Les commentaires sont désactivés.