L’expérimentation animale consiste à exécuter des pratiques scientifiques sur des animaux, notamment des souris, des rats, des lapins, des poissons et des poulets afin d’en tirer un profit pour l’être humain.

Les progrès du domaine de la médecine pour l’expérimentation animale deviennent massives et s’extrapolasses de plus en plus malheureusement. Même des prix Nobel ont été récompensés sur ces actes de cruauté envers ces défunts de laboratoire alors que les conditions de ces pratiques ne sont pas convenables et sont très souvent barbares.

À l’échelle Mondiale

Le 3 mai 2018, le Parlement européen adopte une résolution en faveur de l’interdiction mondiale de l’expérimentation animale pour les cosmétiques. Et 7 pays ont suivi ce changement : la Norvège, la Nouvelle-Zélande, l’Inde, la Turquie, l’Israël, Sao Paulo (Brésil) et le Guatemala. Toutefois, 80% des pays dans le monde continuent à autoriser l’expérimentation animale ainsi que la commercialisation de produits cosmétiques expérimentés sur des animaux.

Aujourd’hui, on estime que plus 100 animaux sont utilisés chaque année comme substitut dans le monde. En Europe, on compte plus de 11,5 millions d’animaux employés à des fins expérimentales.

Les commentaires sont désactivés.