• Contactez-nous
  • Newsletter
  • Boutique de Bienfaisance

Notre association dépose plainte et se constitue partie civile au sujet d’un acte de cruauté commis par abandon volontaire d’un chien par son propriétaire, au sein de son appartement à La Motte (22).

Au mois de juillet, cette propriétaire d’un appartement situé dans les Côtes-d’Armor découvre avec stupéfaction ce dernier laissé à l’abandon par son locataire. Cette femme, âgée de 70 ans, avait été prévenue au préalable par le Maire de la commune de La Motte, lui indiquant que le logement avait été totalement délaissé et que plus personne ne s’y trouvait. Elle s’est donc rendue sur place et a découvert, dans les combles du logement complètement délabré, le cadavre d’un chien gisant dans la chambre près du lit. Celui-ci était en décomposition totale, le squelette apparent et les asticots encore en action… Outrée et sous le choc, elle a ensuite déposé plainte à la gendarmerie.

Le locataire, âgé de 30 ans, était insolvable. Depuis 4 ans, la propriétaire se démenait pour l’expulser, mais n’y parvenait pas.

Notre association s’indigne profondément de cet acte ignoble et a déposé plainte pour acte de cruauté par abandon volontaire. Elle s’est également constituée partie civile de cette affaire et missionnera un de ses avocats pour la représenter lors de l’audience afin de faire valoir les droits de l’animal et pour que le prévenu soit sanctionné d’une peine exemplaire. Il risque jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Le mis en cause pourrait souffrir du syndrome de Diogène, ce qui pourrait lui donner droit à une réduction de peine. Affaire à suivre…

Les commentaires sont désactivés.