• Contactez-nous
  • Newsletter
  • Boutique de Bienfaisance

L’association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux », reconnue d’Utilité Publique porte plainte et se constitue partie civile au sujet d’un acte de cruauté commis sur un chien par son propriétaire en Martinique, le 30 août dernier.


Les faits se sont déroulés au sein d’une station-service Total en Martinique à Rivière Salée et nous ont été relayés par l’association SOS Animaux de Compagnie Martinique grâce à une vidéo prise au moment de l’acte.   https://www.youtube.com/watch?v=dMOuaUCa4eg  

En effet, alors qu’il était arrêté à la station essence, un homme a roué de coups son chien Chocolat, un petit Yorkshire, sur le capot de sa voiture en le jetant au sol à de nombreuses reprises jusqu’à ce que mort s’en suive…
                                                                                                                                           Les personnes présentes à ce moment ne se sont pas interposées. L’homme manifestement très alcoolisé s’est même vanté de son acte et une femme s’amuse de cette situation. Selon un témoin présent au moment des faits, il justifia son acte par le fait que son chien aurait tué une poule, ce qui paraît peu crédible compte tenu de sa race et de sa taille… Il expliqua également aux forces de l’ordre que Chocolat aurait été écrasé par une voiture auparavant, alors qu’il déclare clairement sur la vidéo avoir tué son animal.

L’association Stéphane Lamart est profondément affligée par cette situation ignoble qui n’est malheureusement pas un cas isolé et apporte tout son soutien aux associations de protection animale des DOM-TOM qui l’alertent en permanence sur de nombreux cas de maltraitance et cruauté. Elle regrette également que les différents tribunaux et magistrats ne considèrent pas toujours à leur juste valeur les dépôts de plainte pour actes de cruautés, maltraitances, abandons, trafics et ventes illégales.

L’association Stéphane Lamart porte plainte et se constitue partie civile dans cette affaire. Elle missionne son avocat Maître Patrice Grillon pour la représenter ainsi que la SNDA lors de l’audience prévue au Tribunal Judiciaire de Fort-de-France le 30 novembre 2020 à 8h00, afin de faire valoir les droits de l’animal et pour que le prévenu soit sanctionné d’une peine exemplaire. Le mis en cause est déjà connu défavorablement des services de police pour des faits de détention de stupéfiants, conduite à plusieurs reprises en état d’ébriété, conduite sans permis et infractions sexuelles. 

Il risque jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Les commentaires sont désactivés.