L’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux », reconnue d’Utilité Publique sera présente demain, vendredi 24 mai 2019 à 10 heures, devant le Tribunal de Grande Instance de Dunkerque (59), dans le cadre de mauvais traitements infligés sur une centaine d’animaux, dans laquelle elle s’était constituée partie civile.

MÀJ : Le prévenu âgé de 88 ans a été reconnu coupable des faits. Il a été condamné à une peine de cinq mois de prison avec sursis, à la confiscation des animaux, à 400 euros d’amende et à l’interdiction à vie de détenir des animaux.

Suite à une enquête menée par la Société Protectrice des Animaux (SPA) de Dunkerque avec l’aide de la mairie de Biernes, le Procureur de la République avait décidé, le 21 septembre 2018, la saisie à titre conservatoire d’une ménagerie détenue par un couple de personnes âgées.

Lors de la saisie, la brigade de la gendarmerie de Hoymille et la Direction Départementale de la Protection des Populations du Nord étaient présentes au côté de la SPA.

animaux

Au total, 91 animaux dont 44 chiens, 6 chats, 2 chèvres, 20 oiseaux, 8 cochons d’Inde, 8 chinchillas ainsi que 2 lapins vivaient avec le couple dans des conditions de vie insalubres et extrêmes.

De ce fait, la SPA a porté plainte contre les propriétaires le 4 octobre suivant et l’Association Stéphane LAMART « Pour la défense des animaux » s’est constituée partie civile.

Notre avocat, Maître Patrice GRILLON sera présent lors de l’audience de demain à 10 heures afin de plaider les faits de mauvais traitements et sollicitera la somme de 2 000 euros de dommages et intérêts ainsi que 1 200 euros au titre des frais d’avocat.

Photo d’illustration.

Les commentaires sont désactivés.