• Contactez-nous
  • Newsletter
  • Boutique de Bienfaisance

L’Association Stéphane Lamart a saisi le Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, le directeur de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) ainsi que l’ambassadeur de Chine pour faire cesser le festival de Yulin en Chine. Une pétition de plus de 170 000 signatures leur a été remise.

A l’occasion du festival de Yulin, des milliers de chiens et de chats sont capturés, torturés et abattus. La plupart d’entre eux sont volés ou proviennent d’invendus d’animaleries.

Ces animaux sont victimes de traitements atroces qui ne sauraient être tolérés, même sous couvert de coutumes ou traditions. Ils sont en effet battus, dépecés, éviscérés et ébouillantés vivants avant d’être consommés par une partie de la population. La souffrance de l’animal fait partie intégrante du festival de Yulin, puisqu’elle garantirait la saveur de la viande.

Notre association est à l’origine d’une pétition qui a rassemblé en France plus de 170 000 signatures. Ce festival suscite en effet une forte indignation parmi nos citoyens, mais qui est loin d’être limitée à notre pays. Même en Chine, de plus en plus de voix se dressent contre les pratiques barbares qui ont lieu chaque année à Yulin.

Alors que le gouvernement Chinois a interdit l’an passé la consommation de viande de chat et de chien, ce festival a continué de se tenir en 2020, et son annulation ne semble pas être à l’ordre du jour. 

Depuis 2015, la loi française reconnait aux animaux domestiques le statut « d’être vivant doué de sensibilité ». De plus, le précédent ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a affirmé en janvier 2020 que « l’amélioration du bien-être animal et la lutte contre la maltraitance animale » constituaient une des « priorités du Gouvernement ».

Sans pour autant remettre en cause la souveraineté de la République Populaire de Chine, nous sommes convaincus que la pression de la communauté internationale pourra porter ses fruits et conduire au respect du bien-être animal et à faire cesser cette manifestation cruelle.

Les commentaires sont désactivés.