Monsieur Laurent FICUS

Préfet du Calvados

1 rue Daniel Huet

14000 CAEN
Paris, le 5 avril 2019

LETTRE OUVERTE

Objet : Demande un arrêté préfectoral pour l’interdiction du manège à Poney à la Foire de Pâques à CAEN.

Monsieur le Préfet,

J’en appelle à votre haute autorité afin de ne pas autoriser la venue de manèges à poneys à la foire de Pâques à Caen, prévue du 3 au 26 mai 2019

Ces manèges existaient autrefois. En France, ils avaient disparu, mais peu à peu, ils réapparaissent. Je me permets de faire appel à votre sensibilité, mais aussi à votre bon sens, car se sont de vrais animaux qui sont utilisés.

Les poneys sont attachés les uns derrière les autres et tournent en rond durant toute la journée, durant plusieurs heures avec des enfants sur leur dos.

D’une part, ces enfants peuvent sans le vouloir maltraiter les animaux en leur assénant des coups de pied… Répétés toute une journée et multipliés par le nombre d’enfants, vous conviendrez qu’il puisse s’agir d’une certaine forme de maltraitance. Si on y ajoute le fait que ces animaux sont contraints d’obéir et de tourner en rond, je vous laisse imaginer ce qu’ils endurent.

D’autre part, sur le plan éthique, alors que le législateur reconnaît que les animaux sont des êtres sensibles et qu’il l’a d’ailleurs inscrit dans son Code Civil depuis 2015 et Code Rural depuis 1987, comment pourrions-nous tolérer ces manèges qui datent d’une époque révolue ?

Notre association se bat pour défendre les droits des animaux partout en France, de tous les animaux, et pour inculquer à nos enfants la notion de respect de la vie, de toutes vies, y compris bien sûr celle des animaux.

Qu’en est-il de ce respect, dès lors qu’ils sont considérés comme des objets et utilisés pour nos jeux et nos divertissements ?

Nous sommes face à l’exploitation d’animaux vivants afin que des forains gagnent de l’argent « sur leur dos » en légitimant aux yeux de nos enfants cette image d’exploitation animale ; cette notion de jouet, d’objet, qui va à l’encontre même de ce que nous tentons de leur inculquer.

Avec le député Loïc DOMBREVAL, nous avons interpellé la ministre des Sports. Nous avons aussi demandé au Gouvernement un recensement de tous les manèges à poneys en France. Notre objectif est de les faire interdire.

Nous demandons l’interdiction définitive de l’exploitation d’animaux dans le cadre de manèges.

Ce sont les Normands eux-mêmes qui nous ont informés de la venue de ce manège d’animaux vivant à la foire de Caen. Beaucoup d’entre eux s’indignent et vous demandent de ne pas l’autoriser via un arrêté. 

Nous associons notre voix aux leurs pour le respect de l’animal et j’oserais même ajouter : pour le respect de nos propres valeurs.

En espérant de tout cœur que vous vous positionnerez favorablement sur cette problématique, pour que la voix de nos concitoyens soit entendue, ainsi que celle des animaux.

Je vous remercie par avance de me faire connaître votre réponse au plus vite.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en mes respectueux hommages.

Stéphane LAMART

Président-Fondateur

Les commentaires sont désactivés.