L’Europe des Animaux est un ouvrage engagé consacré à la cause animale. Pascal Durand, député européen, et Christophe Marie, cadre en milieu associatif, partagent la vision d’une Europe tournée vers le bien- être animal. Pour ce faire, ils défendent l’idée que l’animal joue un rôle capital dans le système démocratique européen, et que nos traditions doivent être conformes à son bien-être, ce qu’elles ne sont pas toutes forcément.

Ils analysent le contexte actuel et dénoncent les conséquences des directives européennes concernant l’utilisation des animaux. Par ailleurs, ils font aussi principalement deux constats au plan national : la France préserve encore des pratiques allant à l’encontre du bien-être animal et elle se trouve très en retard vis-à-vis des autres états membres européens.

Ils relèvent que les politiques Français, notamment les ministres, n’ont pas toujours un avis sur la question de la cause animale et s’y montrent parfois hostiles. Mais ils notent aussi les actions de la société civile qui agit en contre-pouvoir grâce à la mobilisation des citoyens, et impactent de plus en plus les décisions politiques. Les Français seraient en effet de plus en plus sensibles à cette cause. Selon un sondage de l’IFOP datant du mois de janvier 2019, ils seraient 89% à la juger primordiale.

Les auteurs listent aujourd’hui encore en France des pratiques, telles la chasse à courre, la corrida, la production de fourrure, les animaux sauvages dans les cirques, la captivité des cétacés et les expérimentations animales, qui ne sont plus en cours dans de nombreux pays européens. Plusieurs pays ont interdit ces pratiques allant à l’encontre de l’éthique animale, par exemple pour la fourrure au Pays-Bas et en Norvège, pour le gavage en Allemagne, Italie et Danemark, pour la captivité des cétacés au Royaume-Uni et en Hongrie, pour l’exploitation des animaux sauvages dans le domaine du spectacle en Écosse et Croatie, etc.

Pascal Durand et Christophe Marie avancent des pistes afin qu’évolue la politique française à l’égard des animaux. En s’inspirant d’autres pays européens, ils expliquent que la mise en place de législations en faveur de la cause animale n’est pas contradictoire d’une dynamique économique. Cet ouvrage rappelle d’ailleurs que la cause animale n’est pas à négliger dans la transition écologique et solidaire dont elle est finalement un élément central.

L’Europe des animaux sera disponible dans vos librairies et sur les plateformes de vente en ligne à partir du 2 mai prochain !

Photo d’illustration.

Les commentaires sont désactivés.