Fusion de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) et de l’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), l’Association Stéphane LAMART et 45 autres associations demandent au gouvernement de ne pas céder au lobby cynégétique .

chasse et biodiversité

Les parlementaires ont adopté le 11 avril dernier le projet de loi portant fusion de l’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) et de l’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). L’Office français de la biodiversité et de la chasse (OFBC) verra donc le jour en 2020. Les chasseurs obtiendraient au moins 10% de sièges au conseil d’administration, de même que les organisations agricoles et forestières. Une énième victoire au profit du lobby de la chasse, appuyée par le gouvernement lui-même et offrant une mainmise totale des chasseurs sur la biodiversité…

Les choses avancent très vite du côté des chasseurs, puisque ce projet de réforme ne date que de l’été 2018 et bénéficie d’une procédure accélérée. En revanche, il n‘est pas encore possible d’en dire autant pour la prise en compte de l’évolution de la condition animale.

Une protection illégitime accordée aux chasseurs au vu de leur propre potentiel de mise en danger d’autrui

Le projet de loi ne manque pas de surprendre, au constat d’une certaine dénaturation de son esprit par les sénateurs. En vertu de son article 2, une contravention est reclassée en délit : le fait d’empêcher, d’entraver et de gêner l’acte de chasse (puni d’un an d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende).

Des prérogatives et permissions au-delà de l’entendement

Les fédérations régionales des chasseurs pourraient se voir confier la gestion des réserves naturelles nationales et des réserves nationales de la chasse et de la faune sauvage, actuellement sous la responsabilité de l’État. Par un principe de « gestion adaptative », toute espèce serait susceptible d’être chassée du fait de son bon état de conservation ou de ses éventuelles problématiques. De plus, les modes de chasse dits « traditionnels » comme la chasse à la glu, l’écrasement, l’étranglement ou l’épuisement, entreraient dans le patrimoine cynégétique national. Les oiseaux migrateurs et les loups sont dans le viseur ; sans compter la baisse du coût du permis de chasse (passant de 400 à 200 euros), les avantages fiscaux et les fonds accordés par l’État à la Fédération nationale des chasseurs (source : LPO).

Liste des signataires :

ALLIANCE DES OPPOSANTS À LA CHASSE – ANIMAL CROSS – ASSOCIATION AERHO – ASSOCIATION CHATS DES RUES – ÉDUCATION ÉTHIQUE ANIMALE – ASSOCIATION PERLE – ASSOCIATION PHILIBERT- ASSOCIATION POUR LA PROTECTION DES ANIMAUX SAUVAGES (ASPAS) – ASSOCIATION SAM – ASSOCIATION STÉPHANE LAMART – ASSOCIATION VÉNUS – AVES FRANCE – CODE ANIMAL – COLLECTIF CHATS (588 ASSOCIATIONS ADHÉRENTES) – COLLECTIF VESEA – C’EST ASSEZ ! – COLLECTIF LE LOBBY DES 4 PATTES – COLLECTIF POUR L’ABOLITION DE LA CHASSE A COURRE (CACC) – CONFÉDÉRATION NATIONALE DÉFENSE DE L’ANIMAL – CONVENTION VIE ET NATURE (CVN) – DIGNITÉ ANIMALE – ECOLE DU CHAT D’OLLIOULES – FONDATION 30 MILLIONS D’AMIS – FONDATION ASSISTANCE AUX ANIMAUX – FONDATION BRIGITTE BARDOT – FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT (FNE) – GOUPIL CONNEXION – HALTE MALTRAITANCES ANIMALES (HMA – 21 ASSOCIATIONS ADHÉRENTES) – L214 – LA BERGERIE ET COMPAGNIE – LA FERME DES RESCAPÉS – LA FONDATION DROIT ANIMAL, ÉTHIQUE ET SCIENCES – LES CHATS LIBRES AIGUES MORTAIS – LES PATTES MAUVES (68 ASSOCIATIONS ADHÉRENTES) – LIGUE POUR LA PROTECTION DES OISEAUX (LPO) – MOUNTAIN WILDERNESS FRANCE – NOÉ – OFFICE POUR LES INSECTES ET LEUR ENVIRONNEMENT (OPIE) – OISEAUX ÉTHOLOGIE – ONE VOICE – PARIS ANIMAUX ZOOPOLIS – REGUL’ MATOUS – SURFRIDER FOUNDATION – SUR LES TRACES DU LOUP – TENDUA

Trackbacks/Pingbacks

  1. Un encensement de la chasse en dépit de son impact sur la biodiversité – Association Stéphane Lamart | Michelle, l'amie des animaux - mai 10, 2019

    […] Source : Un encensement de la chasse en dépit de son impact sur la biodiversité – Association Stépha… […]