Nous la connaissons tous, et nous sommes de plus en plus nombreux à la décrier. Cette pratique autorisée depuis 1951 dans certaines régions françaises consiste pour des centaines de spectateurs à regarder un combat entre un homme et un taureau, à l’issue duquel l’animal est mis à mort ou, exceptionnellement gracié. Pour certains, il s’agit de spectacle, de culture mais pour beaucoup, il s’agit de barbarie, d’indécence et d’injustice ! La corrida… oui cette pratique sanguinaire du 19éme siècle est encore tolérée en France mais aussi dans d’autres pays ; Espagne, Portugal et Amérique Latine.  

Un phénomène en Espagne

La tauromachie (c’est-à-dire le spectacle à l’issue duquel un taureau est mis à mort) est très répandue en Espagne en atteste les 6 millions de spectateurs par an, soit le deuxième spectacle de masse après le football. Le secteur de la tauromachie permet à 10 000 personnes d’être employées, ce qui est un argument pour les défenseurs de la corrida qui estiment qu’en plus d’être une pratique populaire, la tauromachie crée des emplois. Les 15 000 taureaux lâchers dans les rues espagnoles seront certainement ravis d’apprendre qu’ôter des vies pour de l’emploi et pour une satisfaction « populaire » est justifié. C’est scandaleux !

Des bains de sang 

Depuis que la corrida existe, de nombreux morts sont à déplorer. Un bilan humain s’élevant à 74 personnes mortes entre 2000 et 2015 pendant les lâchers de taureaux et 60 matadors tués dans l’arène. Mais ce n’est pas tout, les taureaux sont les premières victimes de cette barbarie. En effet, chaque année ce sont 40 000 taureaux tués dans toute l’Europe, plus de 15 000 en Espagne et près de 250 000 taureaux sacrifiés dans le monde, d’après Animal Cross.

Que dit la loi ?

La majorité de la population française considère cette pratique comme « cruelle », en droit c’est l’article 521-1 du Code pénal qui réprime les actes de cruauté envers les animaux. En effet, le texte stipule que le fait «  publiquement ou non, d’exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende». Néanmoins et comme mentionnée un peu plus haut, en France la corrida est toujours autorisée dans les régions du sud. Autorisée par un arrêté de la cour d’appel de Toulouse datant de 2000 et délimitant l’autorisation dans certaines régions (Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Aquitaine ou encore Provence-Alpes-Côte d’Azur), la corrida fait office d’exception au Code pénal.

Effectivement, les dispositions de l’article de loi ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsque «  la tradition locale ininterrompue peut être invoquée ». En France, il y a 70 corridas chaque année, cette tradition « locale ininterrompue » n’est-elle pas interrompue ?. 70 corridas sur 365 jours, n’était-ce pas une interruption ? Pire encore, entre 2011 et 2015, la tauromachie a été inscrite à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel en France. En 2016, après de nombreuses protestations, la corrida a  heureusement été radiée de l’inventaire du patrimoine français. L’article de loi est donc floue, la notion de « tradition locale ininterrompue » est mal définie et explicitée.

Nous espérons tous qu’une législation pour interdire la corrida en France verra le jour. En 2018, une majorité de français se dit contre cette pratique. En effet,  selon un sondage Ifop en date de février 2018, 74% des personnes interrogées s’oppose à cette activité.

Notre association est mobilisée pour lutter contre la corrida, elle mène d’ailleurs des actions sur le terrain comme ce fut le cas le 23 juillet 2016, lors de la manifestation anti-corrida de grande ampleur organisée par le CRAC Europe (Comité Radicalement Anti Corrida).


 
« Torturer un taureau pour le plaisir, pour l’amusement, c’est beaucoup plus que torturer un animal, c’est torturer une conscience »


Victor Hugo, écrivain

Sources:

https://www.francetvinfo.fr/monde/espagne/corrida-40-000-taureaux-sont-tues-chaque-annee-en-europe_2257555.html

http://nocorrida.com/2018/02/16/74-des-francais-veulent-interdire-la-corrida-sondage-ifop-30-millions-damis/

Les commentaires sont désactivés.