L’engagement personnel de Stéphane LAMART :

C’est à l’âge de 10 ans que Stéphane LAMART est confronté à une violente scène de maltraitance d’animaux par des adultes. Surpris et choqué, Stéphane se promet de défendre les droits des animaux : il se rend chaque mercredi et samedi dans les refuges de sa région pour assurer les promenades des animaux et le nettoyage des cages. Très vite, il y consacre ses week-ends, mène ses premières enquêtes sur le terrain, commence à rédiger à l’âge de ses 10 ans des courriers aux ministres, députés et au Président de la république afin de les sensibiliser à la protection animale.

A 17 ans, il s’installe à Paris pour se rapprocher des pouvoirs publics, mobiliser les médias et fédérer les personnalités autour de son engagement.

Le 8 mars 2000, il fonde son association, avec le soutien de Rika ZARAÏ, marraine de l’association et la chanteuse STONE aujourd’hui porte-parole et membre du Conseil d’Administration de l’association avec le soutien des bénévoles engagés à ses côtés.

Stéphane continue de l’animer au quotidien, sur le terrain et auprès des médias.

Des actions soutenues par les médias :

Depuis sa création en mars 2000, l’association Stéphane LAMART a su s’imposer auprès des medias ; Stéphane LAMART, par son dynamisme, son ingéniosité et son réseau, incarne aujourd’hui la relève dans le domaine de la protection animale.

Dès 2004, l’association lance sa première campagne de sensibilisation auprès du grand public avec un spot TV sur les chaînes nationales France 2 et France 3 ; depuis, il n’est pas une semaine sans que la presse ne se fasse l’écho des initiatives de l’association, en presse nationale, PQR, reportages sur les radios locales et interview dans des émissions de grande écoute comme « On a tout essayé » avec Laurent RUQUIER…

Un réseau d’experts au service du Droit animal :

Stéphane LAMART a su doter l’association d’un impressionnant réseau de professionnels susceptibles d’intervenir sur le terrain dans toute la France : représentants des autorités publiques, de nombreux vétérinaires, d’avocats spécialisés autour de Maître Patrice GRILLON, conseil de l’association depuis de nombreuses années. L’association est invitée à siéger dans des commissions de protection animale (ministère de l’Agriculture, l’assemblée nationale…) et noue régulièrement des contacts au sein de différents ministères, notamment ceux de la Justice et l’Environnement.

Elle n’hésite pas à se mobiliser aux côtés d’autres  associations pour défendre ensemble la cause animale.

Chaque année, l’association traite près de 150 dossiers juridiques, avec une moyenne de 75  procès par an pour 630 animaux défendus !