• Contactez-nous
  • Newsletter
  • Boutique de Bienfaisance

Suite à la condition sanitaire mondiale et à l’annonce du retrait du chien et du chat de la liste des animaux consommables en Chine, nous étions heureux et étions « presque » persuadés de la fin du Festival de Yulin qui tue dans d’atroces conditions des milliers de chiens et de chats avant de les vendre pour la consommation.

Notre contact, Sebastián (Forderverein Animal Hope and Wellness) qui avait sauvé plus de 200 chiens en 2019 du marché grâce à l’aide des bénévoles locaux et avec qui nous avions travaillé jusqu’en mars (avant le covid) pour les soins, la mise aux normes sanitaires et administratives des animaux que nous avons rapatrié en France (plus de 35 chiens et chats), s’est rendu sur place ces derniers jours.

Les photos parlent… Le marché est toujours présent. Les animaux ne sont pas tués sur place sans doute pour éviter la diffusion internationale de films immondes. Mais la cruauté est toujours là.

Il faut continuer à dénoncer ces actes, en partageant ces photos et vidéos en pointant du doigt la Chine. Sebastián prend de gros risques en filmant et en étant sur place.

Nous savons que ce n est pas la majorité de la population qui consomme les chiens et les chats. Heureusement des militants chinois savent se mobiliser pour stopper les camions de la honte et de la mort.

Nous comptons bien sûr continuer à soutenir l’ONG de Sebastián, et à évacuer des animaux sauvés de Yulin. Grâce à votre mobilisation et à votre soutien, nous avions terminé d’évacuer les deniers animaux sur place. Cela a permis de libérer totalement son refuge qui accueille aujourd’hui les camions chargés de cages avec les nouveaux chiens rescapés.

Nous vous diffuserons des photos des survivants !

P. S : en prévision des commentaires comme : « occupez vous d’abord des chiens en France », etc, nous rappelons que l’Association Stéphane Lamart existe et agit sur le territoire national depuis 20 ans et que cette action internationale est menée parallèlement. Nous ne pratiquons pas de racisme animalier et nous ne pouvons fermer les yeux sur ces actes en dehors de nos frontières.

Les commentaires sont désactivés.