Actualités

5Septembre 2022

Condamnée pour avoir volé et défenestré un chien du 2ème étage

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux », reconnue d'Utilité Publique, était présente le 6 septembre 2022 à 8h30 devant le tribunal correctionnel de Dunkerque contre une jeune fille qui a volé puis défenestré un chien du 2ème étage. 

Les faits se sont déroulés le 23 septembre 2021, un peu avant 19h00, trois jeunes femmes âgées respectivement de 13, 16 et 18 ans ont volé un Bichon de 11 ans, nommé Light, qui était attaché le temps que son propriétaire fasse des courses, devant le magasin ALDI.

Le maître du chien, un sexagénaire, a couru derrière les filles qui avaient pris la fuite avec le chien dans les bras. L'homme a finalement retrouvé l'appartement où les filles s'étaient réfugiées et a menacé d'appeler la police si elles ne lui rendaient pas son animal. 
Pour toute réponse, les trois adolescentes ont décidé de lancer le bichon par la fenêtre du deuxième étage. 

Light s'est alors écrasé sur le sol. Sous la violence du choc, il s'est fracturé la mâchoire et plusieurs dents ont littéralement éclaté.  Le pronostic vital de Light était engagé à son arrivée chez le vétérinaire. Finalement, il a été opéré et nourri par sonde gastrique et après 8 semaines d'appareillage, sa mâchoire n'était toujours pas consolidée. 

Les mises en cause ont finalement été interpellées par les services de police qui avaient été alertés par le propriétaire du chien. Elles ont été placées en garde à vue au commissariat de Police de Dunkerque. 
Les deux mineures ne sont mises en cause que pour le vol, et ont eu un simple rappel à la loi. La plus âgée, ivre lors de son arrestation, s'est rebellée et a frappé deux policiers. Une audience est prévue le 6 septembre 2022. Light est aujourd'hui en vie mais il gardera des séquelles de cet évènement tragique pour toujours. 

Notre avocat, Maître Patrice GRILLON a plaidé devant le tribunal correctionnel de Dunkerque afin de rendre justice à Light. 

La prévenue a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis et à l'interdiction de détenir un animal pendant 10 ans

Elle devra verser 2 000 euros au titre du préjudice moral ainsi que 2 500 euros au titre des frais vétérinaire au propriétaire de Light.

Sur les intérêts civils, elle devra verser la somme de 400 € de dommages et intérêts et 800 € au titre des frais judiciaires aux 8 associations constituées parties civiles, dont l'association Stéphane LAMART.

Au total, la prévenue devra débourser plus de 10 000 euros.

Stéphane LAMART se dit satisfait de cette décision, « Bien qu'on aurait aimé une peine plus importante, il y a quand même eu une condamnation de 6 mois de prison avec sursis et le juge a bien sanctionné sur le plan indemnitaire en prenant en compte que le portefeuille est un poids qui pèse lourd sur le plan moral. »

 



Partager :

Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.