Nos combats

Partout en France, l'Association Stéphane Lamart œuvre quotidiennement, tant sur le terrain qu'auprès du Gouvernement, des préfets et des mairies, afin de soulager et d'éradiquer la misère animale.

Son but est d'intervenir, avec l'appui des autorités publiques compétentes, contre toute forme de maltraitance et cruauté envers les animaux.

L'association agit pour que les loirs et les règlements protégeant les animaux et leurs environnements naturels ou domestiques soient défendus.

Sur le terrain, il s'agit souvent d'interventions en urgence suite à des signalements de détresse. L'association Stéphane Lamart libère les animaux des mains de leur bourreau grâce à l'intervention de ses enquêteurs bénévoles et aux réquisitions judiciaires et administrative qui lui permettent de procéder à la saisie de ces mêmes animaux. Elle poursuit ensuite son action, par le biais de son service juridique, afin de faire condamner les mis en cause sur un plan national.

Dom-Tom et International

Parallèlement, l'association agit dans les Dom-Tom afin de sensibiliser l'ensemble des magistrats aux droits des animaux. Son but : faire juger et condamner, comme il se doit, tous les auteurs de mauvais traitements et d'actes de cruauté commis sur les animaux.


Mais elle y sensibilise également les forces de l'ordre à la prise en compte des dépôts de plainte effectués par les propriétaires d'animaux et les 
associations. Ceci, toujours pour que les droits de l'animal soient respectés. En partenariat avec plusieurs autres, l'association effectue des rapatriements d'animaux afin de les faire adopter en métropole.

L'association agit aussi en Chine où elle a su développer des partenariats. Son but : sauver et prendre en charge tout au long de l'année, des dizaines de chiens et chats, dont ceux regroupés lors du festival Yulin. Car là, les animaux y sont voués à une mort atroce, comme brulés vifs ou encore ébouillantés afin d'être consommés.

Sensibilisation

L'association organise régulièrement des campagnes d'informations et de sensibilisation à la protection des animaux.

De nombreuses traditions persistent encore en France. L'Association Stéphane Lamart participe notamment à des marches et des manifestations contre : la corrida, la chasse, la chasse à courre, la pêche, la fourrure, l'expérimentation animale, la viande Hallal et Casher, le foie gras et le gavage des oies, le coup de l'oie, les combats de coqs, les cirques, les poulets égorgés par tradition religieuse ou encore pour la fermeture des abattoirs en soutenant la promotion pour le végétarisme. Cette liste n'est bien sûr pas exhaustive.

Campagne d'affichage contre le trafic des animaux dans les métros et dans les rues.



Campagne d'affichage pour l'affaire Spike sur les arrêts de bus



De plus l'association va promouvoir la défense et la protection des animaux auprès des pays étrangers dépourvus de législation dans cette matière ou ayant une législation qui n'apporte pas assez de garantie et de droit auprès des animaux.

En effet, nous dénonçons de nombreuses tradition internationales. En voici quelques exemples :

Chaque année, dans la ville de Citilcum, au Mexique, se déroule un rituel connu sous le nom de « Kots Kaal Pato ».
Pour cette tradition, les Mexicains se réunissent dans le centre-ville avant de mutiler et de tuer des animaux uniquement pour leur plaisir.

En Espagne, de nombreuses traditions persistent encore malheureusement. En Galice, « la Rapa das bestas », se déroule sur trois jours. Près de 250 chevaux sauvages des montagnes  environnantes sont rassemblés dans une arène où les participants essayent de leur couper le crin, créant ainsi une énorme mêlée.
Les cheveux sont donc en panique totale, complètement stressés et ils subissent de lourdes brutalités. A Valence, il existe le « Toro embolado » qui consiste à enflammer les cornes d'un taureau. Dans les rues de Pampelune, les fêtes de « la San Fermin » avec le lâcher de taureaux est également une tradition qui persiste depuis trop longtemps.

Stérilisation et lutte contre la surpopulation animale

Un des combats de l'association, c'est aussi la stérilisation des chiens et des chats, pour limiter leur surpopulation. Beaucoup d'entre eux se retrouvent malheureusement abandonnés dans les fourrières. L'association intervient pour en sauver le plus grand nombre, notamment ceux qui sont voués à
 l'euthanasie, trop âgés ou handicapés. Elle les recueille et les replace au sein de ses différentes familles d'accueil, en vue de les faire adopter.

Dans le cadre de cette lutte contre la surpopulation animale, l'association même également un combat pour enrayer les trafic de chiens, notamment ceux des trafiquants de l'Est, particulièrement nombreux, qui attendrissent les passants par le biais de la mendicité.

Elle travaille également pour faire interdire à titre définitif la vente d'animaux aux particuliers par le biais d'Internet. Le but : plus de contrôle pour éviter que ces animaux tombent entre les mains de trafiquants ou de personnes malveillantes ou irresponsables.

Maître-chien



L'association mène aussi un combat : celui d'une réglementation plus ferme de la profession de maître-chien, mais aussi celui de la sensibilisation de ces derniers, y compris les maîtres-chien gendarmes, à la protection animale et au bien-être de leur compagnon à quatre pattes.

Sauvetages

Avec l'appui des autorités judiciaires, nos équipes d'enquêteurs bénévoles sont prêtes à intervenir très rapidement en cas d'urgence. Nous intervenons sur un plan national pour secourir et protéger les animaux maltraités.

  

Lobbying




L'association Stéphane LAMART travaille pour inspirer et proposer de futurs textes législatifs et/ou réglementaires protégeant toujours mieux les animaux et leurs environnements naturels. Notre bureau de protection animale agit régulièrement auprès des administrations publiques, des élus, des députés, des ministres ou encore des dirigeants pour les sensibiliser au bien-être animal.

Juridique

L'association Stéphane LAMART dénonce et lutte contre tous les manquements et toutes les infractions ayant un lien direct ou indirect avec le bien-être animal et la protection des animaux tels que prévus et réprimés notamment dans la code rural et de la pêche maritime, le code pénal, le code de procédure pénale, le code de l'environnement, le code de la consommation et pour la règlementation internationale ainsi que contre les infractions aux dispositions légales et règlementaires relatives à la protection de la nature et de l'environnement (notamment trafics d'animaux, commerce d'espèces protégées, non-respect de la règlementation de la chasse, etc.).

Chaque année, plus de 1500 enquêtes sont ouvertes en France pour des faits de mauvais traitement et d'acte de cruauté.







Consultez nos actualités juridiques


Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.