Actualités

16Novembre 2021

Condamné à 900 euros d’amende pour avoir égorgé un mouton

L'Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux », reconnue d'Utilité Publique, était présente à l'audience du Tribunal Correctionnel de Créteil le 16 novembre 2021, le prévenu était poursuivi pour avoir égorgé un mouton et avoir mis à disposition un terrain en vue de l'abattage rituel en dehors d'un abattoir.

Le dimanche 15 novembre au soir, à Gentilly (94), des policiers furent avisés de la présence d'un mouton les quatre pattes attachées situé dans un jardin en présence d'une dizaine d'individus. Deux autres moutons étaient détenus à l'intérieur d'une camionnette située à proximité de ce jardin, et les policiers prévenus arrivèrent au moment même où l'un d'eux se faisait égorger, ce dernier n'ayant malheureusement pu être sauvé…

Après l'intervention des forces de l'ordre, la mairie de la commune décida alors de nous contacter afin de nous signifier que deux moutons toujours vivants avaient été récupérés, terrorisés. Le propriétaire du logement a été placé en garde à vue, et les autres personnes présentes verbalisées pour défaut d'attestation.

Les deux autres moutons ont été sauvés par l'association Stéphane LAMART et placés au sein d'un refuge.

Le Tribunal l'a déclaré coupable et en répression, il a été condamné à une amende délictuelle de 600 €, à une amende contraventionnelle de 300 € et à l'interdiction de détenir un animal pendant 5 ans.

Sur les intérêts civils, il devra régler à l'association Stéphane LAMART la somme de 600 € pour les dommages-intérêts, la somme de 1.830 € au titre des frais de garde et 1.000 € au titre des frais judiciaires.

Photo du sauvetage.

 


Partager :

Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.