Actualités

12Mars 2021

Fin des cirques en Europe


L'Association Stéphane Lamart a saisi la présidente de la Commission européenne en demandant la fin des animaux sauvages dans les cirques sur un plan européen. À cette occasion, une pétition lui a été remise.

En effet, à ce jour, 24 des 27 Etats membres de l'Union européenne ont adopté l'interdiction totale ou partielle de la présence d'animaux sauvages dans les cirques.

Les cirques sont des lieux de grande souffrance pour les animaux retenus captifs dans des cages exiguës, et qui sont souvent en voyage toute l'année. Ceux-ci sont dans l'incapacité de satisfaire leurs besoins les plus élémentaires, comme courir, explorer un territoire, ou simplement interagir normalement avec leurs congénères.

Estimant que de telles conditions sont contraires aux comportements instinctifs de ces animaux, la Fédération des vétérinaires d'Europe s'est ainsi positionnée contre l'utilisation de toute espèce animale dans les cirques itinérants, et recommande son interdiction au niveau européen.

De tels spectacles montrent un exemple désastreux aux enfants qui en constituent le principal public, et contribuent à rendre « normale » la captivité d'animaux sauvages. De plus, les sondages d'opinion montrent qu'une majorité de la population est favorable à l'interdiction de la présence d'animaux sauvages dans les cirques (72% en France selon l'IFOP).

Ainsi, nous demandons de bien vouloir faire prendre toutes les mesures nécessaires à cette interdiction. En effet, en plus des 3 pays de l'Union où n'existe aucune restriction, un bon nombre d'Etats membres n'ont adopté que des interdictions locales ou partielles, ne s'appliquant que pour certaines espèces.

Nous considérons donc qu'il convient d'étendre et d'harmoniser ces mesures au niveau européen, afin de lutter plus efficacement contre les graves atteintes au bien-être et à la santé des animaux que constituent leur présence dans les cirques.


Partager :
11

Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.