Actualités

23Janvier 2023

La SNCF attaquée en justice pour acte de cruauté envers un chat

L'association Stéphane LAMART « pour la défense des droits des animaux » dépose plainte contre la SNCF pour acte de cruauté envers Neko, un chat découpé en deux volontairement par un TGV.

L'association Stéphane LAMART, par ses actions multiples, essaie de faire prendre conscience au public et notamment à la jeunesse, de l'intérêt essentiel pour notre Société de préserver et de protéger les animaux qui sont, hélas, trop souvent considérés comme de vulgaires objets alors qu'ils sont des « êtres sensibles » qualifiés comme tels par le législateur.

L'association a appris par voie de presse que le 2 janvier 2023, à la gare Montparnasse à Paris, qu'un chat domestique nommé Neko, appartenant à des voyageurs, s'était malencontreusement échappé de son sac de transport et s'était réfugié sous les voies du train alors à l'arrêt.

Qu'après 20 minutes de tractations avec les représentants de la SNCF interpellés par les propriétaires du chat, une mère et sa fille de 15 ans, pour faire en sorte de secourir leur animal, ce qui leur aurait été refusé, une autorisation a été donnée au conducteur de démarrer et ce en parfaite connaissance de cause du danger potentiellement funeste que le départ du train allait occasionner au chat alors encore sous le TGV. Le chat a été tué dans des circonstances que l'on peut imaginer terribles, sous les yeux choqués de ses maîtresses.

La SNCF se serait fendue d'un communiqué se disant préoccupée par la cause animale. Les faits sont totalement inacceptables.

C'est pourquoi, l'Association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » a déposé plainte ce jour le 23 janvier 2023 entre les mains du Procureur de la République de Paris, contre la SNCF et toute personne impliquée dans la chaine de décision qui a conduit à faire démarrer le train tout en sachant qu'un chat état sous la rame pour le délit de sévices grave ou acte de cruauté.

En cas de classement sans suite de cette affaire par la justice, l'association se réservera le droit de faire une citation directe.



Partager :

Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.