Actualités

16Septembre 2021

Les 100 chiens négligés chez un homme de 72 ans enfin saisis

À la suite de la plainte déposée le 28 juin 2021 contre un homme de 72 ans pour faits de mauvais traitements envers ses 100 chiens par l'association Stéphane LAMART, l'ensemble des animaux a pu être saisis par la SPA de Paris le jeudi 16 septembre.

L'association Stéphane LAMART avait reçu plusieurs témoignages de voisinage le 12 mai 2021 nous informant qu'un particulier de 72 ans détiendrait à son domicile entre 80 et 100 chiens sur la commune des Lucs sur Boulogne (85). À la suite de ces témoignages une enquête a été ouverte.

Sur place, le constat est édifiant : les animaux sont pour la plupart craintifs et vivent dans de mauvaises conditions. Dans leur majorité, ces animaux ne sont pas identifiés ni stérilisés ; ce qui, de ce fait, occasionne une reproduction intensive. À savoir qu'ils se reproduisent entre pères, mères frères et sœurs, causant une consanguinité très mauvaise, voire dangereuse pour leur santé, puisqu'elle peut entraîner différentes pathologies. Parallèlement, il y a aussi un problème de pelage, puisqu'ils sont sous- alimentés et non entretenus correctement. Certains chiens sont affamés, ce qui entraîne des bagarres entre eux. L'ensemble de ces animaux vivent dans de mauvaises conditions de détention.

De plus, le fait que ces animaux défèquent et urinent à même le sol constitue un risque pour l'environnement. En effet, l'urine de ces chiens pollue abondamment la nappe phréatique.

Avec un si grand nombre d'animaux, l'éleveur ou le particulier doit être déclaré auprès de la DDPP pour obtenir une autorisation préfectorale, or, l'individu n'est déclaré nulle part auprès de l'administration et n'a aucune autorisation.

Selon les témoignages, cette situation durerait depuis de nombreuses années. Les services vétérinaires seraient au courant mais n'agissent malheureusement pas.

En plus de la plainte, une demande de saisie avait été requise afin que plusieurs associations de protection animale, dont l'Association Stéphane LAMART puissent récupérer les chiens.

Il était urgent d'intervenir, au vu de cette reproduction intensive non contrôlée et de ces naissances de chiots au sein d'une structure non adaptée et cet élevage clandestin.

Photo des chiens - droits réservés à l'association Stéphane LAMART


Partager :

Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.