Actualités

9Juin 2021

Un couple poursuivi pour mauvais traitements et sévices graves envers leurs 7 animaux domestiques

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux » sera présente au tribunal judiciaire de Caen le 10 juin 2021, à 13h30 dans le cadre d'une affaire concernant un couple maltraitant leurs animaux : 2 chiens, 2 chats, 1 lapin, 1 cochon d'Inde et un pogona, pour laquelle elle avait porté plainte. 
  
Alertée par un signalement, une enquêtrice est allée se présenter à l'appartement des prévenus situé dans la rue de Bretteville à IFS (14). Elle a pu constater à travers ces 3 visites du 6 août, 13 août et du 16 août 2019, la triste réalité concernant les conditions de vie des animaux.

Le constat de l'enquêtrice est édifiant et laisse augurer tant de la maltraitance que des sévices graves endurés : leurs 2 chiens, un malinois d'un an et demi et un border collie étaient laissés sur un balcon dans leurs excréments, les 2 étaient maigres et avaient des griffes très longues ; leurs deux chats étaient attachés par une ficelle d'environ 40 centimètres sans eau ni nourriture à proximité, avec une litière souillée de plusieurs jours ; un lapin, un cochon d'Inde et un pogona étaient laissés sans soins. 

Lors de sa venue, l'enquêtrice a pu interroger des voisins qui ont affirmé avoir déjà vu le couple battre leurs chiens en plus d'entendre sans arrêt des cris émanant de l'appartement. Un voisin aurait même entendu la femme se vanter d'avoir donné des coups de béquille au malinois. 

Après une longue négociation avec le couple, l'enquêtrice a réussi à récupérer les 2 chiens qui ont été officiellement abandonnés et elle les a placés dans un refuge. Les autres animaux sont toujours dans l'appartement, en attendant le jugement. 

Malheureusement, ce n'était pas la première fois pour l'homme du couple qui est déjà connu des services de police. En 2009, il avait été condamné à une peine de prison d'un mois avec sursis pour des coups portés sur un chien avec un balai. En 2016, il avait été condamné à 4 mois de prison avec sursis assorti d'une interdiction de détenir un animal pendant 10 ans, pour avoir battu un chien. 

Une nouvelle fois, la justice prouve qu'elle est beaucoup trop laxiste sur la maltraitance des animaux, et que cela provoque des récidives. Stéphane LAMART s'indigne devant de tels faits et espère que cette fois-ci, justice sera rendue pour ces pauvres animaux qui ont vécus dans des conditions terribles. 

Après plusieurs renvois, l'audience se déroulera le 10 juin 2021, au tribunal judiciaire de Caen à 13h30. 

Photo d'illustration.


Partager :

Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.