Actualités

3Février 2022

Un éleveur d’ovins jugé pour avoir abattu clandestinement ses animaux

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux », reconnue d'Utilité Publique, sera présente à l'audience sur intérêts civils du 4 février 2022 devant le tribunal judiciaire d'Angers contre un homme poursuivi pour abattage clandestin de mouton à Cholet (49).

Les faits se sont déroulés le 29 janvier 2020, dans la matinée. Dans le cadre de la lutte contre le travail dissimulé, le commissariat de police de Cholet avait organisé une opération de contrôle chez un éleveur choletais. Mais une fois sur place, les forces de l'ordre ont découvert un abattoir clandestin de moutons, avec un pauvre animal en train de se faire égorger. Les 147 animaux étaient tous en état de maltraitance sévère. La police a ramassé 12 cadavres de moutons en état de putréfaction qui étaient laissés à même le sol. Sept moutons ont été euthanasiés sur place par les services vétérinaires à cause de leur état de santé. Sur décision de la Direction départementale de la protection des populations, il a été procédé au retrait de la majorité du cheptel afin de les confier à une association de protection animale.

De nombreuses autres infractions ont également été constatées. Des anciens poulaillers avaient été reconvertis en box individuels à louer, servant de lieu de stockage. Trois d'entre eux étaient loués à des autoentrepreneurs garagistes. Les enquêteurs ont également découvert une casse automobile non déclarée sur la propriété de l'éleveur.

L'éleveur a aussitôt été placé en garde à vue pour sévices et actes de cruauté ainsi que pour travail dissimulé par l'exploitation d'un abattoir clandestin.

L'association Stéphane LAMART est sidérée par la peine ridicule qui a été infligée à l'individu.

Le seul moyen que nous avons, c'est de taper sur le portefeuille pour qu'au minima justice soit rendue. Notre avocat, maître Patrice GRILLON plaidera demain le 4 février 2022 à 9h, devant le tribunal judiciaire d'Angers.


Partager :

Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.