Actualités

10Juin 2022

Un éleveur de bergers australiens poursuivi en justice

L'association Stéphane LAMART « Pour la défense des droits des animaux », reconnue d'Utilité Publique, sera présente à l'audience du 13 juin 2022 à 9h au tribunal de police de Lisieux, contre un éleveur de bergers australiens poursuivi pour mauvais traitements.

Les faits se sont déroulés entre le 21 mai 2019 et le 27 mai 2020 à Cambremer (14), à l'élevage « Les Costys du Tomberg ». Le 22 mai 2019, l'association Stéphane LAMART a reçu un signalement d'une propriétaire d'un chiot berger australien nommé « Micha » âgé de 7 mois, qu'elle avait acheté la veille dans cet élevage pour la somme de 500 euros.

Elle rentrait alors de chez le vétérinaire qui avait constaté que le chiot n'était pas en bonne santé : otite, un problème à la patte droite qui nécessitait un suivi ostéopathique, une atrophie des muscles, des zones dépourvues de poils, des croûtes au niveau de la nuque, un état de maigreur important et des analyses de sang très mauvaises à cause de malnutrition. Le chiot présentait également des troubles du comportement : il était très craintif, en particulier avec les hommes et les enfants. De plus, aucun papier d'identification, carnet de vaccination ou certificat de bonne santé de l'animal n'a été remis à la propriétaire par l'éleveur, ce qui met en cause les obligations administratives de ce dernier.

La propriétaire s'est par la suite présentée avec le chiot au refuge des Orphelins de l'association Stéphane LAMART afin qu'une soigneuse constate et confirme l'état de l'animal.

L'association Stéphane LAMART s'est tout de suite indignée et a déposé plainte pour mauvais traitements.

Des contrôles ont été réalisés les 25 et 27 mai 2020 par la Direction Départementale de la Protection des Populations du Calvados (DDPP14) sur les lieux de l'élevage afin de vérifier sa conformité. Le premier constat a été que la maternité était dans le noir complet et le sol jonché d'urine. Les chiens avaient l'air craintifs.  La porte de l'un des parcs à chiots ne fermait plus et était sans surveillance, l'un des chiots s'est d'ailleurs sauvé lors du contrôle. Plusieurs enclos étaient non conformes et extrêmement sales avec de nombreux excréments desséchés et de l'urine.

Maître Christophe GERARD plaidera le 13 juin 2022 à 9h devant le tribunal de police de Lisieux.

Photo de l'élevage. DR association Stéphane LAMART.


Partager :

Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.