Actualités

4Août 2021

Suppression de la rubrique « animaux » du site ParuVendu

L'association Stéphane Lamart a saisi la direction du site ParuVendu afin de leur demander la suppression de la rubrique « animaux » de leur site.

Toutes les associations de protection animale ont fait le même constat. Trop souvent, les personnes mises en cause dans des affaires de maltraitance ou de vols d'animaux ont récupéré ceux-ci par l'intermédiaire de sites de vente en ligne comme Leboncoin ou ParuVendu.

Les associations de protection animale, comme l'association Stéphane Lamart, prennent le temps de faire identifier et vacciner les animaux qu'elles prennent en charge, et de choisir des adoptants de confiance pouvant garantir de bonnes conditions de vie à ceux-ci. Sur les sites de vente en ligne, les animaux sont cédés au plus offrant sans aucune garantie qu'ils finiront entre de bonnes mains. La facilité de partage des annonces peut pousser à des achats compulsifs et déraisonnés. L'adoption d'un animal doit pourtant être un acte réfléchi, auquel cas elle mène souvent à des abandons.

Régulièrement, ces sites se retrouvent au cœur d'affaires de cruauté envers les animaux. En mai dernier, un homme de 22 ans a battu à mort un chiot qu'il avait récemment récupéré sur internet. En 2014, un chien avait été acheté sur un site de vente en ligne, puis tué, découpé en morceaux et mangé par un déséquilibré. Les exemples de ce type sont malheureusement trop nombreux.

Un bon nombre d'annonces publiées sur internet sont par ailleurs frauduleuses. Une veille juridique réalisée par la fondation Brigitte Bardot a révélé que, sur 700 annonces publiées en une journée, seules 25% sont conformes à la réglementation. Dans près de la moitié des annonces, le vendeur n'affiche pas de numéro SIREN, pourtant obligatoire pour vendre des chats et des chiens. De même, le numéro d'identification de l'animal est souvent faux. Alors que ces annonces frauduleuses ne respectent pas les règles des sites de vente, elles restent pourtant en ligne faute de contrôles.

Il est souvent impossible de connaître la provenance exacte des animaux mis en vente, ou même de garantir que les informations publiées sont exactes. Dans l'immense majorité des cas, il n'y a pas contrat de cession entre acquéreur et vendeur lors des transactions. En cas de tromperie, la victime n'a donc aucun recours.

Pour éviter les dérives, la solution la plus simple et la plus efficace est la suppression des annonces concernant les animaux sur internet. Cette mesure n'aurait qu'un impact limité sur l'activité de ParuVendu, puisque les annonces concernant les animaux ne représentent qu'environ 0,3% du total des annonces en ligne sur le site.

Certains grands sites de vente en ligne ont d'ailleurs déjà renoncé à leur rubrique « animaux ». Le site Locanto, faisant face à un commerce illégal et florissant d'animaux de compagnie, a pris la décision de fermer toutes ses catégories d'achat et de vente d'animaux.

En supprimant sa rubrique « animaux », ParuVendu refuserait d'associer son nom au commerce illégal d'animaux et à de nombreuses arnaques, et participerait, comme les associations, à la lutte contre la maltraitance animale.

 


Partager :

Restez informé(e) grâce à notre newsletter

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la lettre d'information fournie par l'Association Stéphane Lamart.